Peut-on imaginer une mode durable ?

Peut-on imaginer une mode durable ?

Savez-vous que depuis le début de l’année, les enseignes phares du groupe de mode espagnol Inditex, ont eu le temps de sortir 11 000 nouvelles références ? Que chez Shein, la marque de prêt-à-porter chinoise, les ouvriers et ouvrières travaillent jusqu’à 14 heures par jour, avec un seul jour de congé par mois. Que des substances toxiques et cancérigènes sont retrouvées dans les vêtements ? Qui a parlé de mode responsable ? Peut-on vraiment consommer moins mais mieux ?

Sur Ulule, des marques pionnières comme 1083 à l’origine du premier jean recyclable à l’infini ou encore Arusha, la basket éternelle; impulsent un nouveau mouvement porté par des créateurs et créatrices engagés. Une nouvelle façon de produire, pour une nouvelle façon de consommer.

Précommander pour ne produire que le strict nécessaire

Hopaal, Asphalte, Réuni… ont elles aussi vu le jour sur Ulule. Ces marques de mode font le choix de la précommande pour lancer la fabrication et ne produire que le strict nécessaire pour éviter les stocks inutiles et le gaspillage. Le produit acheté sera livré quelques mois plus tard aux clients et clientes.

Cette méthode de fabrication est plébiscitée par les jeunes créateurs et créatrices, parfois en manque de moyen financier pour lancer leur première collection. Les précommandes permettent ainsi de limiter les risques puisque les marques sont payées avant de confectionner les produits et il n’y a aucun stock d’invendus à gérer. 

En parallèle, les délais longs de livraison invitent les consommateurs et consommatrices à réfléchir à leurs actes d’achat. 

Adrien Garcia, fondateur de RÉUNI, avait financé en 2019 un pull d’hiver grâce à plus de 600 contributeurs et contributrices sur Ulule. Aujourd’hui son modèle de fabrication n’a pas changé, tout est en précommande. Le point de départ : la co-création du produit avec la communauté jusqu’à proposer le vêtement sur son site en précommande et en édition limitée. Produire moins et mieux, et créer un seul vêtement à la fois. Une formule aux antipodes de la fast fashion.

Surprise Paris dont le lancement s’est également effectué sur Ulule en 2020, fonctionne de la même manière pour mieux produire en analysant le besoin de sa communauté et en limitant l’énergie et l’impact carbone lié à la fabrication de ses pièces. 

Un modèle qui convient aussi bien à la marque qu’aux consommateurs et consommatrices.

Prendre le contrepied des méthodes de la fast fashion

La course à la production et à la consommation prend fin avec le système de la précommande. D’une part, les consommateurs et consommatrices soucieux de consommer moins mais mieux sont consultés pour co-créer avec la marque le produit selon leurs convictions mais prennent également le temps de se construire un vestiaire plus responsable. 

Ce modèle redonne à chaque pièce un sens puisqu’elle est longuement imaginée pour correspondre aux nouvelles attentes de consommation. Mais également pour permettre aux fondateurs et fondatrices des projets de s’entourer des meilleurs ateliers à proximité et de choisir des matières plus respectueuses de l’environnement et des conditions de travail des Humains. 

La précommande est une véritable révolution culturelle, et les consommateurs et consommatrices suivent. 

👖 Pour retrouver nos derniers dispositifs imaginés avec des marques : Révélons l’artisanat français90 ans de Monoprix#Ducôtédesparents

👖 Engagez-vous et lancez votre appel à projets pour une mode plus responsable

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *