L’intrapreneuriat, nouvel avantage compétitif des entreprises ?

L’intrapreneuriat, nouvel avantage compétitif des entreprises ?

Copyright : @gettyimages

Une étude menée par Allianz France-Ifop en mars 2019 révèle que 67% des étudiants sont sensibles aux entreprises qui proposent une démarche d’intrapreneuriat et 58% se disent intéressés pour se lancer un jour en tant qu’intrapreneur.

Ces statistiques illustrent bien l’âge d’or de ce style de management qui combine « internal » et « entrepreneurship » soit littéralement traduit par « entrepreneur interne à l’entreprise ».

Si certains considèrent qu’il s’agit d’un style de management favorisant l’essor de hauts potentiels, d’autres perçoivent davantage l’intrapreneuriat comme une opportunité stratégique pour l’entreprise de faire émerger des innovations internes. Parallèlement, cette tendance bénéficie aux collaborateurs qui conduisent un projet innovant sans prendre l’intégralité des risques inhérents à la création d’entreprise.

Fort de son succès, plus de 50 entreprises en France se sont laissées séduire en imaginant des programmes d’intrapreneuriat à destination de leurs collaborateurs. Société Générale, BNP Paribas, Danone, voici quelques grands noms qui contribuent à ré engager les équipes en interne autour du même sujet : l’innovation.

Enfin, le média en ligne, l’ADN, insiste sur la nécessité, depuis quelques années, d’intégrer la notion « for good » à ces dispositifs intrapreneuriaux pour « réconcilier business et sens » et « développer des solutions à impact ».

« On a une ligne directrice commune : on prépare tous le futur ! »

Quel rôle joue Ulule dans l’accompagnement d’une stratégie d’innovation interne ?

L’intrapreneuriat présente beaucoup d’avantages mais aussi des challenges dans sa mise en place au sein de l’entreprise. D’une part parce que le programme imaginé doit refléter la culture et l’identité de l’entreprise et entretenir une capacité d’innovation, d’autre part parce qu’il doit valoriser les ressources internes pas ou peu exploitées.

Dans son article, Vertuo Conseil met alors en lumière la nécessité pour des intrapreneurs de pouvoir avoir recours à des solutions de financement participatif en faisant participer les équipes en interne pour pallier le manque de ressources.

Ces entreprises aspirent ainsi à engager leurs collaborateurs et renforcer le sentiment d’appartenance en co-construisant avec Ulule un dispositif interne de soutien des Solution Makers incubés par la marque.

3 entreprises pionnières de So good s’allient pour créer Intrapreneurs4Good

So good est un mouvement engagé et participatif lancé par Ulule et So Press qui espère créer des vocations et emporter dans un même mouvement toutes celles et ceux qui veulent promouvoir des solutions à impact positif.

Dans son tiré à part (TAP) So good, ENGIE, entreprise pionnière du mouvement, a souhaité valoriser ses engagements et mettre en lumière les actions positives et concrètes menées en interne en faveur de l’émergence d’énergies à impact positif.

Plus globalement, ENGIE, Danone et BNP Paribas se sont ainsi associées pour mieux se mettre au service de leurs intrapreneurs par le biais du programme Intrapreneurs4Good. 3 intrapreneurs témoignent et mettent en lumière les bénéfices d’un tel dispositif. « Nos trois entreprises font confiance à leurs collaborateurs et les considèrent comme des acteurs du changement positif. »

En plus de soutenir ses intrapreneurs, ENGIE, BNP Paribas et Danone ambitionnent de mettre sur le devant de la scène, dans un podcast du même nom, les portraits de femmes et d’hommes qui transforment leurs entreprises de l’intérieur avec un objectif commun : donner du sens.

Flore, le projet intrapreneurial sur Ulule

L’entreprise allemande de production de saveurs et de parfums, Symrise, a souhaité dynamiser ses processus d’innovation au service de la santé en créant l’incubateur : Diana Nova. L’intrapreneuriat s’est imposé comme générateur de solutions en interne portées par des acteurs du monde de la recherche.

Parmi ces acteurs, Denis Guyonnet, a vu son projet Flore, compléments et produits alimentaires combinés, acceléré. Pour mener à bien cette aventure intrapreneuriale, assurer un lancement de la marque en 2020 et tester son idée auprès d’une communauté engagée (tes&learn), Denis a lancé sa campagne de financement participatif sur Ulule et a atteint 118% de son objectif.

🌿 Pour en savoir plus sur les scénarios d’engagement So good

🌿 Engagez-vous et lancez votre appel à projetsvotre channel dédiée ou vos Pitch Pitch Live

🌿 Pour télécharger notre dernier Carnet de Tendances 

Notre dernier article :

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *