Les projets Ulule qui transforment les pépins de raisin en pépites entrepreneuriales

Les projets Ulule qui transforment les pépins de raisin en pépites entrepreneuriales

Nous sommes le 18 novembre, et comme tous les 3ème jeudis de novembre, c’est le Beaujolais Nouveau ! Si cette tradition est un peu passée de mode, d’autres phénomènes émergent, et de nombreuses initiatives s’inspirent du raisin pour l’intégrer à notre quotidien.

Si le raisin avait jusqu’alors sa place dans nos verres ou notre assiette, il s’impose aujourd’hui dans nos armoires et nos salles de bain. Sac à main, baskets, savons…

Zoom sur quelques grands crus qui valorisent les déchets viticoles, du marc aux pépins !

Le crowdfunding pour faire valider ses idées les plus originales

Sur Ulule, de nombreuses innovations émergent et pour savoir si ces projets rencontreront leur public, lancer une campagne de financement participatif est un bon moyen de le vérifier. 

Pierre Donoso et Cyrille Toutain, les fondateurs de la box mensuelle “Fève & Raisin” affirment avoir choisi le crowdfunding pour tester l’attractivité de leur concept. “Nous étions curieux de savoir si le public allait accrocher comme nous au mariage du chocolat et du vin et nous avons compris, dès les premiers jours de la campagne, que c’était le cas.” 

C’est cet important engouement de la part de la communauté Ulule, qui permet aux créateurs et créatrices de proposer des idées originales. 

Etienne Millerioux, dirigeant de Vie.gne, transforme le raisin en savons inspirés de la vigne, et ça plaît !

“La vinothérapie c’est pas nouveau ! Les bienfaits du raisin pour la santé sont connus depuis des générations. Certaines entreprises ont réussi à mettre en valeur ce fruit. Chez Vie.gne, c’est l’envie de faire découvrir les cépages de la vigne d’une façon inédite et ludique qui a été le leitmotiv pour créer nos savons cépages. Mettre les arômes des vins sous la douche était une nouvelle voie à ouvrir. Bien sûr, nos savons ne sentent ni le vin ni l’alcool. À l’aide de notre parfumeuse à Grasse, nous avons recréé les profils aromatiques des cépages dans leur région emblématique. Par exemple, notre savon cépage Chardonnay aura des notes de pomme, de poire, de vanille, de fleurs blanches et de brioche. C’est une expérience inédite et sensorielle qui est proposée aux consommateurs et consommatrices !”

Pour Laure Babin, fondatrice des baskets bordelaises en cuir végétal Zèta, “Dans l’esprit du consommateur et de la consommatrice, le raisin se déguste à l’apéritif et il est compliqué de lui faire comprendre que désormais, il se porte ! Chez Zèta, nous essayons de transmettre avec pédagogie les avantages des cuirs végétaux comparés aux cuirs provenant d’animaux. Il semble essentiel de préciser les étapes de transformation du marc de raisin en une nouvelle matière tout indiquant la quantité de déchets revalorisés en kilos.”

Le raisin, une alternative aux multiples vertues

“Chaque année, 800 000 tonnes de marc de raisin sont récupérées lors des vendanges en France. Si la majorité du marc est envoyée à destination des distilleries pour fabriquer de l’eau de vie ou du gel hydroalcoolique, entre autres, il reste un sous-produit viticole encore trop peu valorisé” explique Laure Babin. 

Le raisin présente de multiples vertus. Le fondateur de Vie.gne, Etienne, en est convaincu.

“Nous utilisons du marc de raisin, issu du procédé de pressurage lors de la vinification chez nos vignerons partenaires engagés pour le respect de la nature et de la biodiversité. Le marc de raisin est constitué des pépins de raisins, des peaux de raisins et des rafles. Nous le récupérons et le réutilisons pour en extraire les polyphénols, un ingrédient upcyclé riche de bienfaits ! Ils jouent un rôle préventif majeur dans toutes les maladies qui mettent en cause une détérioration de la cellule. Leurs vertus sont nombreuses selon qu’ils soient appliqués sur la peau ou ingérés. Sur l’épiderme, ils contribuent à le régénérer et le protéger des agressions externes. Dans un savon, cela procure un effet « bonne mine », nourrit et hydrate la peau.”

Le raisin s’impose également comme une excellente alternative au cuir animal.

“L’intégration de marc de raisin dans la fabrication d’un cuir végétal permet de donner une seconde vie à ce déchet de la vigne, tout en créant une matière bien plus écologique et éthique” explique Laure.

Pour obtenir cette matière, elle récupère les peaux, les tiges et les pépins de raisin pour les sécher et les réduire en poudre. Cette poudre est ensuite mélangée à de l’huile végétale et de polymère pour obtenir une épaisse pâte, qui est séchée et colorée.

“Pour concevoir mes produits je voulais utiliser une matière innovante et durable, semblable au cuir, et qui respecte l’humain, les animaux et la planète. Toutes ces qualités sont réunies avec la matière végétale de raisin. Elle est la plus primée de toutes les innovations en matières végétales, de plus la production de raisin est abondante en Europe et en Méditerranée. Parmi les différents « cuirs » végétaux existants sur le marché, la matière végétale de raisin est pour moi la plus bluffante en termes de résultat, c’est pourquoi j’ai choisi de la travailler” affirme Elsa. 

Tous ces projets participent activement à faire des résidus vinicoles une réelle source de richesse. En plus de proposer des produits uniques et originaux, ils participent activement à la protection de la biodiversité. Ce phénomène tend à prendre de l’ampleur, aussi bien dans l’esprit des consommateurs et consommatrices que dans la stratégie des entreprises, qui face à la montée en puissance des préoccupations environnementales, ne cessent de repenser leurs modes de production.

 🍇 Pour en savoir plus sur ZètaFève & Raisin, Lerisa et Vie.gne

 🍇 Engagez-vous et lancez votre appel à projetsvotre channel dédiée ou vos soirées Pitch Pitch

Retrouvez notre dernier article :

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *