Et si le vendredi noir devenait vert ?

Et si le vendredi noir devenait vert ?

Copyright image

78% des Français considèrent le “Black Friday” comme une opération qui pousse à la surconsommation selon une étude menée par MAIF et le Collectif ENVIE. Pourtant les chiffres présentent une toute autre facette de cette tradition consumériste. En France, en 2019, le record historique de transactions bancaires a été atteint avec 56,6 millions de paiements par carte bancaire en une journée. 

Le réseau ENVIE, à l’origine de la création du Green Friday, en opposition au Black Friday, événement commercial incitant à la consommation intensive, invite ainsi les citoyens à se questionner sur leurs habitudes d’achat pour se responsabiliser et motiver leurs actes par des causes justes et durables. Ce mouvement Green Friday a pris rapidement de l’ampleur et fédéré de nombreux acteurs (900 membres en 2019), qui, s’engagent et mènent des actions concrètes, le dernier vendredi de novembre, en faveur d’une consommation responsable. 

La marque textile française Faguo fait également corps avec ce combat et rassemble 450 marques de tous horizons au sein du collectif Make Friday Green Again. Dans les pas du mouvement Green Friday également, le mouvement #BlackforGood imaginé par le fondateur de made.com demande aux entreprises de reverser une part importante de leurs bénéfices pour financer des projets à impact.   

Plus globalement, ces rassemblements d’acteurs appellent à réfléchir au vrai coût social et environnemental du Black Friday désigné comme une “aberration écologique” liée en grande partie à un important nombre de livraisons et de retours. En 2018, chez Amazon Allemagne, 30% des colis retournés ont été jetés et l’activité de stockage a généré 55,8 millions de tonnes de gaz à effet de serre, soit l’équivalent des émissions du Portugal

En 2019, ce sont finalement 200 marques qui se sont engagées en faveur d’une consommation mieux pensée et plus responsable et ont pris la parole à travers #Moinsmaismieux, #BlackForGood, #FairFriday, etc. 

#1 La Camif transforme le Black Friday en Blue Friday

Depuis 2017, et à l’occasion de chaque Black Friday, la Camif aligne ses actes avec ses valeurs. En 2017, la Camif imaginait l’opération #ondonnetout pour d’une part donner du temps aux associations et d’autre part mettre en lumière les alternatives à la surconsommation. En 2018, l’initiative #acheterc’estvoter invitait les consommateurs à penser leurs achats comme des actes citoyens ayant un impact direct sur l’économie et la planète. Enfin en 2019, la Camif lançait #jemedeconnectepourlaplanète et fermait son site ecommerce pour dire non à la surconsommation et offrir une pause à la planète en refusant de participer au Black Friday. 

Pour 2020, la Camif transforme le Black Friday en Blue Friday et sort, à cette occasion, une collection de literie fabriquée en France et recyclée à partir de déchets océaniques. Les équipes de la Camif, en collaboration avec l’association Echo-mer, ont nettoyé les bassins du Port de la Rochelle pour donner une seconde vie aux déchets.

#2 Aigle donne un second souffle à ses collections

Le maître caoutchoutier français, Aigle, ambitionne en 2020 d’accélérer son programme “Aigle Positive Impact”: un plan qui, à travers de nombreuses actions, illustre tous les engagements pour une consommation durable. C’est dans ce contexte que la plateforme Second Souffle a été créée : une action forte pour une mode durable.

Lancée en octobre, Second Souffle permet d’acheter des vêtements et des bottes de seconde main à petits prix. Le dispositif “Aigle Positive Impact” permet également de soutenir et de s’associer aux porteurs de projets qui proposent des solutions Made in France autour de l’éco-conception.

#3 Le Slip Français reste le Slip

Malgré les grèves de fin d’année 2019 et l’épidémie de 2020, le Slip Français s’est toujours assuré de construire un modèle de production agile et adapté en évitant de surproduire et sur-stocker. Chaque année, lors du Black Friday, le Slip Français reste le Slip et ne participe pas à cet événement commercial en proposant des produits soldés.

Cette année, cette marque française textile est allée encore plus loin dans la démarche en s’associant à 1083 pour reverser 10% des ventes réalisées à Moncoton, initiative visant à développer de nouvelles techniques de recyclage.

So good : « nous ne ferons pas le Black Friday » 

Cette année ils seront encore plus nombreux à ne pas faire le Black Friday. Entreprises, collectifs, institutionnels… ils souhaitent à l’inverse informer et encourager la consommation responsable, locale et consciente.

Jeudi 26 novembre à 18:00, participez à l’émission live « Déclic » organisée par So good avec :

  • Delphine Batho (ancienne ministre de l’écologie)
  • Stéphanie Calvino (Anti-Fashion Project)
  • Emery Jacquillat (Camif)
  • Sandrine Conseiller (Aigle)
  • Et animée par Cyrielle Hariel (Guide de survie climatique)

🌿 Pour en savoir plus sur les scénarios d’engagement So good

🌿 Engagez-vous et lancez votre appel à projetsvotre channel dédiée ou vos Pitch Pitch Live

🌿 Pour télécharger notre dernier Carnet de Tendances 

Retrouvez notre dernier article :

1 Commentaire

  1. TRAPP

    Bonsoir,
    Comment peut-on avoir cette démarche responsable, nécessaire et inviter à une conférence sur Facebook ? On ne le serait qu’à moitié ?

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *