Comment éviter le greenwashing galopant ?

Comment éviter le greenwashing galopant ?

Greenwashing ! Un mot qu’on entend de plus en plus souvent. Comment repérer ces discours imposteurs ? Bien ou Bien, la place de marché responsable d’Ulule, lutte contre ces pratiques en éditant son premier e-book : un guide pour éviter le greenwashing. Décryptage avec Lucie de la Héronnière, Responsable Éditoriale de Bien ou Bien.

Ulule : Pourquoi avoir lancé un e-book sur le greenwashing ?

Lucie de la Héronnière : Parce que le greenwashing est notre “grand ennemi” ! Bien ou Bien est une place de marché de produits plus respectueux de la planète et des Humains. Nous sélectionnons les marques sur un double critère social ET environnemental. Et la base de tout, le ciment de notre cahier des charges, c’est la transparence. Mais, dans un monde où l’éco-responsabilité a le vent en poupe, on rencontre des exemples de greenwashing à tous les coins de rue. Comme nous sommes persuadés que les consommatrices et consommateurs ont besoin de bonnes infos pour faire des choix éclairés, nous avons lancé cet e-book très pratique. Son sujet ? Comment éviter cet éco-blanchiment galopant… Pour cela, nous avons recueilli les conseils et témoignages d’une quarantaine de marques de la plateforme. 

Ulule : Comment distinguer les marques qui re-peignent en vert leur discours des autres ?

Lucie de la Héronnière : C’est une question de cohérence et encore une fois de transparence : est-ce que les beaux discours et les allégations verdoyantes sont assortis d’informations précises sur le lieu de fabrication ou la composition ? Les marques sincères et transparentes n’hésitent jamais à donner un maximum d’informations sur leurs produits, leur démarche, et même leurs axes d’amélioration. 

Ulule : Certaines industries sont-elles plus amenées à utiliser ces pratiques ?

Lucie de la Héronnière : Malheureusement, ce phénomène peut concerner tous les secteurs. Dès qu’il y a communication, désir de plaire, le risque existe de sur-vendre les qualités écologiques ou sociales d’un produit. Il faut trouver la façon de “communiquer juste”, c’est un défi en soi.

Ulule : Quelles sont les conséquences auxquelles s’exposent les entreprises qui greenwashent ?

Lucie de la Héronnière : À une perte de confiance des consommateurs et consommatrices, qui se tourneraient alors vers des marques plus transparentes. 

Ulule : Les entreprises sont aujourd’hui incitées à s’engager. Cette forme d’injonction n’a-t-elle pas des effets pervers, notamment en matière de “greenwashing” ?

Lucie de la Héronnière : C’est justement la responsabilité des entreprises de ne pas tomber dans les écueils du greenwashing ! Aujourd’hui, de nombreuses personnes recherchent clairement des marques plus engagées dans le respect des humains et de la planète. Le “consommer moins mais mieux” gagne du terrain. Cette demande devrait conduire les entreprises à s’engager réellement… Et non pas à éco-blanchir leurs communications !

🟢 Pour télécharger le guide, inscrivez-vous à la newsletter Bien ou Bien

🟢 Retrouvez toutes nos interviews

🟢 Pour vous engager à nos côtés et lancer un appel à projets, contactez-nous

Retrouvez notre dernier article :

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *