C’est mieux quand c’est bien !

C’est mieux quand c’est bien !

Le 21 septembre, nous annoncions le lancement de Bien ou Bien, une place de marché dédiée à la consommation responsable, imaginée aux côtés de MAIF. Du lever au coucher, cette nouvelle marketplace regroupe en un seul et même endroit, vos produits du quotidien en version responsable.

Alexandre Boucherot, Fondateur de Ulule nous dit tout sur Bien ou Bien.

Le lancement de Bien ou Bien vient d’être annoncé. Peux-tu nous expliquer en quoi consiste cette place de marché et pourquoi l’avoir co-construite avec Maif ?

Alexandre Boucherot : Avec Maif nous entretenons une relation ancienne et riche. Et nous partageons la même envie : celle de contribuer à un futur plus ouvert, plus écologique, plus équilibré, à l’émergence d’une consommation responsable. C’est de cette vision commune qu’est né Bien ou Bien. Très concrètement, c’est une marketplace qui propose des produits du quotidien, meilleurs pour la planète et pour les Humains. Nous avons co-construit cette plateforme avec des petites et grosses entreprises, des marques engagées et motivées, et nous avons interrogé des consommateurs et consommatrices. Aujourd’hui, nous regroupons en un seul et même endroit, une centaine de marques et 2000 références qui ne font pas l’impasse sur les droits humains, la qualité, la durabilité, la santé et le goût. Des biens simplement bien tout proches de nous !

La crise sanitaire a considérablement accru la vente en e-commerce. Comment Bien ou Bien trouve sa place dans ce paysage et à quels besoins cette place de marché répond-t-elle ?

Alexandre Boucherot : Aujourd’hui il existe des marketplaces qui proposent une offre verticale, dans un seul secteur d’activité (habillement, agroalimentaire…), mais aucune ne propose une large gamme qui couvre tous les besoins des consommateurs et consommatrices. On a alors imaginé une plateforme qui sélectionne pour vous des produits divers pour un quotidien responsable. 

Lorsque l’on a démarché les porteurs et porteuses de projets pour leur proposer d’être distribué·es sur Bien ou Bien, beaucoup nous on dit « pourquoi vous ne l’avez pas lancée avant » ? Aujourd’hui Ulule c’est une plateforme sur laquelle on peut financer son projet et se former. Le lancement de Bien ou Bien vient compléter notre expertise en permettant aux porteurs et porteuses de projets d’y distribuer leurs produits.

Comment sélectionnez-vous les marques proposées sur Bien ou Bien ? Sont-elles toutes financées sur Ulule ?

Alexandre Boucherot : Une étude montre que 90% des européens et européennes souhaitent que les marques s’engagent plus. Bien ou Bien c’est se mettre dans les baskets du consommateur ou de la consommatrice pour l’aider à consommer plus responsable. 

La base de tout ? La transparence ! Notre équipe veille à ce que notre sélection de marques, pas uniquement financées sur Ulule, coche toujours au moins un critère environnemental (production, matériaux, durabilité) et un critère social (fabrication française/européenne). 

A terme nous souhaitons faire de Bien ou Bien une référence en e-commerce pour apporter de la joie aux consommateurs et consommatrices en recherche de sens et pour leur montrer que beaucoup d’initiatives émergent pour un impact positif.

Peux-tu nous citer quelques exemples de marques engagées que l’on peut retrouver sur Bien ou Bien ?

Alexandre Boucherot : Bien sûr, dans la catégorie mode on trouve Zeta, les baskets zéro-déchet en raisin ou encore Côtelé, les vêtements en velours Made in France. Dans l’univers de la beauté, les cosmétiques frais Krème ou encore les soins naturels pour bébés Poupon. Si vous avez une petite faim, on vous conseille les granolas, porridges et mueslis Snooze, et si c’est votre pause café, venez acheter les produits Nourée. Parce qu’on sait que vous rêvez de consommer responsable, on vous attend tous et toutes !

Pour en savoir plus sur Bien ou Bien rendez-vous sur : bienoubien.com

Retrouvez notre dernier article :