On dit stop à la destruction !

On dit stop à la destruction !

Depuis le 1er janvier 2022, deux ans après la publication de la loi anti-gaspillage, de nouvelles dispositions sont entrées en vigueur. Parmi elles, l’interdiction de détruire les invendus non-alimentaires tels que les produits d’hygiène, les vêtements ou encore les piles électroniques. 

Si de nombreuses initiatives se développent, Ulule se positionne comme un révélateur de tendances à impact positif. Ce sont ces marques pionnières qui permettent d’impulser l’émergence d’un véritable mouvement porté par des créateurs et créatrices et soutenu par des entreprises engagées. Tout comme ENGIE, Veolia ou encore la Fondation Bonduelle, rejoignez ce mouvement à impact, lancez votre appel à projets avec Ulule et soutenez des initiatives durables et responsables. 

Vers la fin de la destruction des invendus non-alimentaires

Si la réduction du plastique à usage unique ou le renforcement du tri des déchets font partie des nouvelles mesures de la loi anti-gaspillage, l’interdiction de détruire les invendus non-alimentaires en est la mesure phare !

Depuis 2016, la loi anti-gaspillage interdit aux distributeurs de rendre les produits alimentaires impropres à la consommation. Au 1er janvier 2022, cette interdiction devient effective pour les équipements électriques, électroniques, les produits d’hygiène et textiles. Ces derniers ne pourront plus être détruits ou incinérés mais bien réemployés, ou en dernier recours, recyclés. Pour cause, la destruction des invendus émet 20 fois plus d’émissions de gaz à effet de serre que leur réutilisation. 

En bref, ces interdictions visent à s’attaquer aux pratiques choquantes de gaspillage et de “sortir la France du tout jetable”. 

Les alternatives Ulule qui repensent nos modes de consommation plus durablement

Sur Ulule, les porteurs et porteuses de projets s’appliquent à proposer des solutions auxquelles les entreprises pourront s’associer pour réduire leur part d’invendus. 

C’est notamment le cas de la marque ambassadrice du programme MakeItGreen de Veolia : Hero. Cette initiative française propose des sweats fabriqués à partir de fil recyclé issu de bouteilles en plastique mais également à partir de vêtements usagés et fabriqués en France. Le projet Foulette a également connu un important succès sur Ulule en fabriquant des culottes à partir de foulards chinés. Ce sont ces projets mode sur Ulule qui ont été les premiers à utiliser des chutes de tissus en guise de matière première mais également à produire à la demande pour éviter tout invendu. Produire le nécessaire, n’est pas un effet de mode, mais un réel business model adopté par plusieurs acteurs du secteur.

Soutenu également par Veolia, l’électroménager Kippit lutte contre l’obsolescence programmée grâce à sa bouilloire pensée pour durer. 

Dans la même optique, les Copains Gourmands ont créé Bérengère, une alternative aux produits jetables. Cette yaourtière, française, durable et entièrement composée de matériaux recyclables, fonctionne sans électricité. C’est cette initiative qui a séduit ENGIE dans le cadre de son programme « Énergies pour agir”, pour relever le défi de la transition énergétique.

Depuis 10 ans, nous voyons sur Ulule émerger des solutions, plébiscitées par le grand public, qui répondent concrètement à ces mesures et participent à démocratiser ces mécanismes. 

🗑️ Pour retrouver nos dispositifs : Veolia et ENGIE

🗑️ Engagez-vous et lancez votre appel à projetsvotre channel dédiée ou vos soirées Pitch Pitch

Retrouvez notre dernier article :

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *