Plus d’excuse pour adopter les bonnes habitudes

Plus d’excuse pour adopter les bonnes habitudes

3 semaines, c’est le temps moyen qu’il faut pour intégrer une habitude à notre quotidien, alors pas d’excuse. 

Le 8 janvier 2020, le Parlement adoptait le projet de loi « anti-gaspillage pour une économie circulaire » afin de réduire l’utilisation du plastique, mieux informer les consommateur·rice·s et agir contre l’obsolescence programmée.

Un an plus tard, le Ministère de la Transition Écologique, l’Ademe et 12 éco-organismes lancent une nouvelle campagne de sensibilisation : #LesBonnesHabitudes pour promouvoir une consommation plus responsable et aider les français·e·s à se tourner vers une démarche plus solidaire.

Ce message s’articule autour des 3R (réduire, réutiliser, recycler) et vise à donner les bons réflexes aux citoyen·ne·s qui assimileront des gestes simples pour un impact global sur l’environnement.

Depuis 10 ans, nous voyons sur Ulule émerger des solutions, plébiscitées par le grand public, qui répondent concrètement à ces mesures et participent à démocratiser ces mécanismes.

Réflexe #1 – Réduire ses déchets

580 kg c’est le poids de déchets qu’un·e français·e produit en moyenne chaque année.

Pour jeter moins et surtout mieux, le Ministère de la Transition Écologique liste quelques gestes qui changeront la donne. Parmi eux, louer plutôt qu’acheter, réduire le plastique à usage unique, favoriser l’achat de produits rechargeables, valoriser les produits à faire soi-même et privilégier la qualité.

3 projets financés sur Ulule présentent des solutions pour réduire l’utilisation d’emballages plastiques et de protections hygiéniques, qui mettront 500 ans à se décomposer : Ensème les produits de soin solides qui subliment les déchets agricoles; La Minette la lingerie menstruelle 100% française qui n’impose rien à la planète ou encore Le Drive des Bocaux, l’épicerie en vrac qui rend accessible les produits biologiques et de saison sans emballage.

Réflexe #2 – Réutiliser ses objets

Le Ministère de la Transition Écologique répertorie 5 façons de donner une seconde vie aux objets endommagés : entretenir et réparer, troquer, donner, chiner et réinventer. 

En partant du constat que 44% des produits électriques en panne sont réparés, Kareen a alors imaginé une bouilloire française multifonctions, Jaren, qui lutte contre l’obsolescence programmée et se garde à vie. Ce projet de l’entreprise Kippit a été financé sur Ulule et participe à rendre l’électroménager durable. 

Réutiliser ses objets c’est aussi se tourner vers le recyclage de déchets et matériaux pour réinventer des produits en adéquation avec ses valeurs. C’est l’essence même du projet Rose & Aleas porté par Elodie pour repenser le mobilier durable. 

Réflexe #3 – Recycler ce qui est jeté

23 millions de tonnes de CO2 sont évitées chaque année en France grâce au recyclage. Valoriser, trier, collecter les déchets pour que ces derniers deviennent des ressources, voici le 3ème et dernier réflexe donné par le Ministère de la Transition Énergétique.

Recycler les 950 millions de savons jetés chaque année dans le monde : voici la mission d’Unisoap, première association française à recycler les savons usagés des hôtels à des fins humanitaires. Le savon devient ainsi une ressource précieuse à destination des populations défavorisées. 

Dans la même optique, Alice et Solène ont imaginé une borne de collecte gamifiée d’incitations positives pour recycler les mégots des villes, 1er déchet mondial souvent retrouvé dans les océans ou sous terre. Pourtant, les mégots se recyclent et des usines de recyclage existent en France mais ce processus de valorisation est très coûteux. 

♻️ Pour retrouver ces porteur·se·s de projets en vidéos : Le Drive des Bocaux, Kippit, Unisoap

♻️ Engagez-vous et lancez votre appel à projetsvotre channel dédiée ou vos soirées Pitch Pitch

♻️ Contactez-nous pour vous associer à ces projets

Retrouvez notre dernier article :

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *