Elles ont entre 20 et 40 ans et portent des projets innovants et prometteurs pour l’avenir. Zoom sur ces nanas qui rendent notre monde un petit peu meilleur ! 

Amélia Matar, la geek qui rend accessible le codage

C’est qui cette nana ? Amélia Matar, c’est la geek qui casse les codes… Avant d’en créer de nouveaux ! Après des années d’expérience dans le monde digital, Amélia s’est intéressée aux formes d’éducation alternative et notamment à la pédagogie Montessori.

C’est quoi son projet ? Démocratiser le codage sans passer par les écrans. Le projet COLORI aide les enfants à s’adapter plus facilement aux enjeux technologiques de demain. Montessori et codage, un duo insoupçonné mais gagnant ? Nous, on y croit !

Pourquoi il faut la suivre ? Parce que si la campagne Ulule dépasse l’objectif initial, Amélia espère créer du contenu autour de COLORI (vidéos, manuels explicatifs pour les éducateurs…) et continuer à oeuvrer pour l’éducation de demain

Vous pouvez retrouver son projet ici !

Héloïse Pierre, la mathématicienne qui lutte pour l’égalité des sexes

C’est qui cette nana ? Celle qui peut défier la célèbre calculatrice Casio sans cligner des yeux. Après ses études, Héloïse Pierre s’est rendue compte que les mathématiques n’avaient pas toujours la côte… Elle crée alors Topla et propose des jeux éducatifs visant à simplifier l’apprentissage des maths. 

C’est quoi son projet ? Mais la jeune entrepreneuse, forte du succès de ses premiers jeux, fonde “The Moon Project” : trois jeux  pour enfants qui mettent à mal les stéréotypes. Fini les cartes où les rois sont plus “forts” que les reines, la couronne est l’affaire de tou.t.e.s ! 

Pourquoi il faut la suivre ? Parce qu’elle permet aux enfants de devenir des citoyens informés et éduqués tout en s’amusant. Et aussi un peu parce que l’idée de mettre en avant des femmes marquantes est vraiment badass ! Petit scoop : elle lance un nouveau projet en octobre….

Un projet à retrouver ici.

Léa Moukanas, l’adulescente qui s’engage dans la vie associative

C’est qui cette nana ? Cette jeune femme de 20 ans n’a pas que la tête sur les épaules : elle a aussi le coeur sur la main. C’est d’ailleurs ce trait de personnalité qui l’a amené à s’engager dans la vie associative à l’âge de 15 ans. Peu importe les limites d’âge réglementaire, ce qui compte c’est d’avoir la volonté d’agir. You go girl ! 

C’est quoi son projet ? En fondant “Aïda”, elle encourage les jeunes à se rendre dans les hôpitaux pour échanger avec les malades. Elle propose notamment de fournir des kits d’installation aux nouveaux patients afin qu’ils créent leur cocon dans une chambre généralement aseptisée. Parler, écouter et donner : un credo qu’on aimerait voir être prôné plus souvent !

Pourquoi il faut la suivre ? Parce que si à 20 ans elle est capable de ÇA, on est curieux de savoir ce qu’elle nous réserve dans les prochaines années. Nos yeux admiratifs ne comptent pas la lâcher !

Retrouvez l’association Aïda ici.

Victoire Tuaillon, la voix et la plume d’une fémin(al)iste

C’est qui cette nana ? Une journaliste féministe ou plutôt une féminaliste engagée ! Après des études à Sciences Po Paris, un job de reporter chez France 2 et une expérience d’éleveuse de chèvres en Andalousie, Victoire décide de faire un podcast sur le sujet de la masculinité.

C’est quoi son projet ? Son podcast “Les Couilles sur la table” est un vrai succès qui totalise plus de 40 000 écoutes depuis son lancement. Et après avoir abordé des questions relatives à la masculinité d’un point de vue féministe sous forme de podcast, elle crée aujourd’hui un livre afin de matérialiser son discours et le faire porter le plus looooooin possible. Les machos ont intérêt à se mettre à la page… Rendez-vous en octobre 2019 !

Pourquoi il faut la suivre ? Parce qu’elle nous donne déjà des idées de cadeaux pour notre voisin relou qui nous fait des clins d’oeil douteux quand on sort les poubelles. “Allez Robert, c’est cadeau, c’est pour moi !”

Vous pouvez retrouver son projet pour son livre ici ainsi que son podcast !

Justine Hutteau, la marathonienne qui bouleverse le beauty game

C’est qui cette nana ? Une sportive qu’on prend du plaisir à suivre. Si on est essoufflé.e, c’est seulement parce que sa détermination nous coupe le souffle. Après avoir appris l’existence d’une tumeur bénigne sous son aisselle, Justine a pris le temps d’étudier son mode de consommation. Et plutôt que de marcher au pas et de suivre le chemin que les industries cosmétiques proposent, elle décide de sprinter et de créer son propre produit. 

C’est quoi son projet ? Proposer des déos qui ne risquent pas de nous “tuer”, tout simplement. L’idée, c’est de fabriquer un produit naturel, éthique et sain pour tout.e.s celles et ceux qui en ont assez des déos avec une compo “à rallonge” peu rassurante. 

Pourquoi il faut la suivre ? Parce qu’elle entreprend d’élargir sa gamme et de proposer de nouveaux produits sains et efficaces. De quoi sentir bon et consommer mieux ! 

Toutes ces femmes ont des parcours de vie très différents. Pourtant, chacune d’entre elles s’est rendu compte, un jour, qu’elle avait le pouvoir de changer les choses. Là est leur point commun à toutes : avoir eu la force et le courage de dire “je le fais” et non plus seulement “j’aimerais le faire”.

Pour en découvrir plus sur ce projet voici un article qui raconte son histoire et son partenariat avec Monoprix ! Pour shopper le déo c’est par là 😉